/
/
Vieillir Solidaires
Vieillir Solidaires

Vieillir Solidaires

Dans Vieillir solidaires, Marie de Hennezel poursuit son exploration de l’expérience de vieillir. Cette aventure prend cette fois le chemin d’un habiter ensemble singulier et rassurant : chez soi, mais avec d’autres personnes vieillissantes, au sein de petites communautés soudées.

Ce projet, porté par le co-fondateur du Béguinage Solidaire Tristan Robet, défend une approche innovante d’un mode de vie de plus en plus plébiscité. Son association conçoit des structures à taille humaine, où chacun est partie prenante de l’organisation du quotidien, où tout autant que marcher, jardiner, méditer, cuisiner, bricoler de concert, s’établit entre les habitants un contrat de non-abandon, une promesse de soutien moral commun et réciproque. Un engagement de vivre chez soi, mais ensemble, avec générosité, désintéressement et confiance… Des lignes de conduite qui renforcent et renforceront, chez chacun, les sentiments d’appartenance et de sécurité.

Marie de Hennezel et Tristan Robet nous racontent avec passion cette initiative humaniste, qui va bien au-delà d’un simple projet immobilier et s‘adresse à des âgés désireux de rester libres de leurs choix tout en continuant à donner du sens à leur existence.

Psychologue clinicienne et auteure, Marie de Hennezel a écrit plusieurs ouvrages à succès, dont La Mort intime, Croire aux forces de l’esprit, Vivre avec l’invisible, L’Aventure de vieillir

Tristan Robet, co-fondateur du mouvement Béguinage Solidaire, ancien directeur d’un réseau d’établissements médico-sociaux, milite depuis plus de dix ans en faveur de formes alternatives et innovantes d’habitat pour les retraités et pour une réponse globale à leurs attentes et besoins.

Type : Document
Date de parution : 28/09/2023
EAN Broché : 9782221268582
EAN Ebook : 9782361324568
Éditeurs : Versilio / éditions Robert Laffont
Biographie de l'auteur - Marie de Hennezel
Marie de Hennezel

Un mot de Marie de Hennezel  Chers lecteurs, après m’être érigée contre le scandale des mesures sanitaires qui ont introduit une rupture anthropologique, en interdisant les rites autour de la mort : accompagnement, adieu au visage, dernières paroles, recueillement autour du cercueil et obsèques, dans mon livre l’Adieu interdit (Plon 2020), j’ai finalisé un livre commencé il y a vingt ans Vivre avec l’invisible (Robert Laffont / Versilio) dans lequel je parle du lien que nous entretenons avec cette dimension de l’invisible, un lien naturel et universel, un lien essentiel qui n’a rien de paranormal ni d’ésotérique. J’ai donné la parole à quantité de témoins qui m’ont parlé de leurs rêves, de leurs prémonitions, de leur petite voix intérieure, de l’aide qu’ils demandent à leurs « invisibles », à leurs ancêtres, à leurs morts. Mon but est de montrer que ceux...