Antoine Audouard

UN APPEL : INVALIDES, TOUS AUX INVALIDES

09/04/2018

Invalides, mes frères,  mes soeurs,  que vous le soyez à 50, 80 ou 100%,  vous êtes au courant comme le reste des Français qu'il y a une grève à la SNCF : vous êtes pour, vous êtes contre, vous n'êtes ni pour ni contre ; pour une raison ou une autre, vous auriez besoin de prendre le train quand même au lieu de rester peinardement chez vous. Si vous êtes naïfs comme moi, vous vous êtes présenté au guichet d'une gare pour acheter un billet. Comme moi vous craignez internet et sa « simplicité » qui vous perturbe et vous pensez qu'avec une personne humaine en face, ça s'arrangera mieux. Vous avez donc fait la même découverte que moi : pas de réservation possible dans les trains les jours de grève, pas non plus les lendemains de grève. Comme moi vous avez dû entendre le conseil de vérifier sur internet la veille de votre voyage. Comme moi vous avez découvert lors de la précédente grève qu'aucune priorité ne vous était réservée à l'achat des billets : c'est premier arrivé, premier servi et après, débrouille-toi. Ces trains seront-ils vides ou bondés ? Mystère et boule de gomme. Or comme moi vous êtes lents, et vous avez peur des foules - vous avez besoin, pour des tas de raisons psychologiques et pratiques, que votre voyage soit organisé et raisonnablement prévisible. Vous offre-t'on de vous réserver une place sur un train qui partira dans votre créneau horaire au jour dit ? Que nenni !  Reporte ton voyage, crétin d'invalide qui encombre les trains  déjà  pleins avec ton fauteuil roulant ou ta lourdeur claudicante - ou bien prends le bus, l'avion, ta Tesla,  ta trottinette électrique, sois moderne enfin !

Invalides, mes frères, mes soeurs je vous le dis, y'en a marre qu'on nous traite comme des merdes : nous aussi on est des victimes, nous aussi on peut faire chier grave !

Alors écoutez mon mot d'ordre : lors des deux prochaines journées de grève SNCF, tous aux Invalides. Fauteuils roulants de front, sourds-muets et aveugles se tenant par la main, hémiplégiques gauches avec les hémiplégiques droits : on  occupe toute l'esplanade et on prend des relais en deux équipes : la première pour bloquer l'accès de leur hôtel aux députés, rue de l'université, la deuxième pour priver les touristes d'accès au tombeau de Napoléon.  Et  nous on ne fait ni deux ni trois : on ne bouge plus jusqu'à ce que nos revendications aient été entendues, que M. Pepy et Mme Borne (elle a un nom marrant, son prénom c'est pas Mille ?) ne soient venus en personne nous  présenter la charte du droit opposable au transport ferroviaire  des invalides. Pendant qu'on y est, on demandera des réductions pour tous car seuls nos frères à 100% ont droit à la gratuité alors que les autres c'est que dalle, sauf s'ils sont seniors. Pendant qu'on y est, on négociera l'accessibilité SNCF et RATP : des ascenseurs  - et qui marchent - dans toutes les stations sinon on fait sauter la tour Montparnasse !

Allez, invalides mes frères, mes soeurs, assez d'humiliations : montrons à ces puissants ce  dont notre faiblesse est capable.

 

Ps : n'oubliez pas de faire une copie de votre carte d'invalidité et de vous l'accrocher autour du cou dans une pochette  plastique.

Pps :  Si  vous ne savez pas quand sont les deux prochains jours de grève, allez voir sur  internet !

 

Livres reliés

Partie Gratuite

Partie Gratuite

08/03/2018
' Par un beau midi de début d'été, le 28 juin 2012, j'ai émergé d'une sieste pour découvrir que le côté gauche de mon corps était paralysé et que toute la partie gauche du [...]

Commentaires des internautes

Nombre de commentaires par page

Vous pouvez insérer votre commentaire ici




Captcha

Please enter the characters displayed in the image

Vous voulez participer
à ce Slog,
écrire des commentaires,
partager votre point
de vue ?

S'inscrire à la Newsletter

En indiquant votre adresse mail ci-dessus, vous consentez à recevoir l'actualité des auteurs Versilio par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.
Vous pouvez consulter nos conditions générales d'utilisation et notre politique de confidentialité.

CONNECTEZ-VOUS

se souvenir de moi

Vous avez oublié votre mot de passe ?
Vous pouvez faire une demande pour le recevoir par email, cliquez-ici!