Antoine Audouard

Blog de Antoine Audouard


LE DETAIL DECISIF

Un détail peut être décisif de bien des façons différentes - c'est l'élément d'une description physique qui définit un personnage, une particularité de langage dans un dialogue, une couleur, une odeur. Les plus efficaces ne sont nécessairement les plus évidents.


CONNAISSANCE PAR LES REVES

Je commence souvent à écrire au milieu de la nuit, réveillé par une phrase qui me danse dans la tête, tambourinant si fort dans mon crâne qu'elle finit par me réveiller. Dans mon état comateux, je n'essaie pas de savoir ce qu'elle veut dire réellement.


ELOGE DE LA DESCRIPTION

La description a mauvaise réputation en littérature. Ma fille Hélène prétendait que la description de la pension Vauquer qui ouvre « le Père Goriot » relève de la cruauté mentale. L'on tremble à ce qu'elle dira face aux paysages et autres décors marins chez Proust. Que faire ?


LORSQUE LE SILENCE SE MET A PARLER

Dans sa préface aux Contes de Karen Blixen, Geneviève Brisac cite cette phrase d'Hannah Arendt : « Lorsque le conteur est fidèle à l'histoire, c'est alors, en fin de compte, que le silence se met à parler. Lorsque l'histoire a été trahie, le silence n'est plus que vide. »


SOUS LE CHAPEAU

 

Dans un des textes d'"Il n'y a pas de paradis" du grand Ryszard Kapuscinski, figure une histoire de chapeau. « Je roulais en voiture et de loin j'ai aperçu quelque chose qui ressemblait à un chapeau indien posé sur le sable... J'ai arrêté ma voiture, puis je me suis approché... Sous le chapeau, un Indien était assis...


UNE BOUTIQUE DE TAILLEURS

Le grand journaliste américain Gay Talese prétend qu'il a tout appris sur le métier d'écrire pendant son enfance, dans la boutique de tailleur de son père, dans le New Jersey, en observant sa mère bavarder avec les clientes et, insensiblement, tout découvrir de leur vie jusque dans les détails les plus intimes. L'art d'obtenir des réponses est, en réalité, un art de ne pas poser de questions...


LES JAMBES SELON BABEL

 

Lors d'une rencontre-débat organisée en septembre 1937 par l'Union des Ecrivains et la revue des "Etudes littéraires", Isaac Babel se vit reprocher par un participant d'avoir utilisé l'expression de "jambes bonnes". Voici sa réponse: "Les jambes humaines peuvent très bien être bonnes, méchantes, clairvoyantes ou aveugles..."
 


COULEUR DOMINANTE

Dans un article récent publié dans le "Guardian" de Londres, l'écrivain Richard Ford fait une promenade impressionniste dans le jardin de ses nouvelles préférées. Il place au sommet la célèbre nouvelle de Tchekhov, "la Dame au petit chien".


Vous voulez participer
à ce Slog,
écrire des commentaires,
partager votre point
de vue ?

S'inscrire à la Newsletter

En indiquant votre adresse mail ci-dessus, vous consentez à recevoir l'actualité des auteurs Versilio par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.
Vous pouvez consulter nos conditions générales d'utilisation et notre politique de confidentialité.