Antoine Audouard

Derniers articles

DU ZERO A L'INFINI


Mon ami Vincent, qui vient me voir à la maison une à deux fois par semaine depuis mon AVC  ( il avait commencé quand j'étais à l'hôpital, il a continué après - ça fait un peu plus de neuf ans - )  arrive essoufflé, transpirant (il vient en courant depuis Pantin où il  est le King du son dans une grande agence de pub - dans une autre vie il est « le roi des Papas ») prend à peine le temps de s'essuyer le visage avant de s'asseoir. Une respiration, et puis : « Tu te rends compte, il y a chaque jour 150 ans de contenus publiés sur Tik-Tok. Chaque jour, et sur une seule plateforme ! »

Arrêtons-nous pour un petit calcul : 
Une  journée est faite de 24x60 minutes =1440 minutes

Une année, c'est donc 1440x365 = 525.600 minutes

150 ans, c'est donc 525.600x150= 7.884.000 minutes

Près de huit millions de minutes, et juste sur TikTok !

Qu'est-ce que ça donne sur une année pleine ?  7.884.000x 365 = 287.7660. Près de 288  millions de minutes ! En soixante-dix ans de vie, cela donne quelque vingt milliards de minutes à consommer des chats qui font des acrobaties, des lapins qui sortent de chapeaux, et autres hauts faits de l'homme moderne (précision, par « homme » j'entends humain, qui comprend « homme », « femme », « transgenre » et « fluide »).

Qu'en est-il si l'on ajoute les contenus de ouatesape,  ioutube, Facelivre et Cuicui ? C'est vertigineux, d'ânerie si on veut, mais vertigineux quand même.

Comme il faut toujours voir le bon côté des choses, souvenons-nous de ces chiffres : notre époque aura peut-être accéléré la pollution, le réchauffement climatique, mais elle n'aura pas tout raté : en à peine le temps d'une vie (les débuts d'internet, c'est quand ? Les années 1960, non ?), elle nous aura fait passer du zéro à l'Infini. Débutant au XXe siècle négligeables particules cosmiques, nous voici devenus des dieux - dieux de la connerie,  peut-être, mais on va pas  mégoter.

 

Référence qui n'a rien à voir (quoique): le Zéro et l'infini, livre d'Arthur Koestler, publié en 1945, est disponible en Livre de Poche.

PS. Comme je suis d'humeur incipiente (étymologie gratuite, du latin incipere : commencer), je vous donne (gratuitement) l'incipit du Zéro et l'infini (traduction de Jérôme Jenatton) : «  La porte de la cellule se referma sur Roubachov. Il demeura quelques secondes appuyé sur la porte, puis alluma une cigarette. »

Deuxième référence gratuite qui n'a rien à voir (quoique) : Kiki fait caca, un des livres majeurs de Vincent Malone, le roi des Papas, va être traduit en chinois, précédé d'une préface inédite de l'auteur dont je négocie l'exclusivité de prépublication pour ce slog. Pour ceux qui ne peuvent pas attendre et le veulent en français, sans la préface, c'est publié au Seuil jeunesse.

 

Les dernières parutions en France

Derniers articles

LE COMPLOTISTE EST SYMPATHIQUE


Faut bien le reconnaître : la plupart du temps, le complotiste est à baffer.
Mélenchoniste il exaspère tout le monde sauf  les  autres mélenchonistes - et encore pas tous
Lepéniste il exaspère tout le monde sauf les lepénistes. Sans affiliation politique claire, il exaspère tout le monde, même ceux qui sont à peu près  d'accord avec lui, comme les deux complotistes susnommés - à cause de son sale  caractère.

Celui que je rencontre dans la cour  de l'immeuble est un monsieur d'un certain âge, retraité non aisé, mais non nécessiteux. Il a une bonne bouille souriante et les quelques rugueux poils gris rebelles du gars qu'est pas obligé de se raser de près tous les jours. Il n'est même pas antivax : il s'est fait vacciner à contre-coeur (« pour ma femme »), mais attend la déferlante des autres virus sortant du labo P4 de Wuhan, celui qui est dirigé par la légendaire « Batwoman ».

Sympathique, sincère (les complotistes sont toujours très sincères), et  il ne dit pas que des conneries : vrai que le refus des autorités chinoises de voir revenir les enquêteurs de l'OMS n' a rien de rassurant ; vrai qu'avoir des doutes ou se poser des questions, c'est pas interdit en démocratie, c'est  permis, voire recommandé. J'approuve et ça le libère : à partir de là tout s'enchaîne : l'impérialisme chinois, big pharma, l'élevage industriel des cochons,  les trafics pédophiles internationaux, notre démocratie qui fout le camp, le mépris des masses populaires la « pensée unique » avec laquelle on nous bourre le crâne, etc.  tout est lié. Quelles sont les sources de ses infos ? Il me les expose sans que je les demande : pour une fois, ce n'est pas Internet ( à croire que les autres complotistes exercent une veille technologique 24/24, car ils ont toujours tout vu et entendu sur Internet), ce sont des livres dont il me cite les auteurs, des journalistes « sérieux » (il insiste), pas des hurluberlus. Vu qu'il est à la retraite, il a le temps de s'informer de façon indépendante, d'étudier ces questions. On croirait entendre un chercheur au CNRS.

Je ne discute pas, n'argumente pas, l'encourageant seulement par des « mmm » prudents (plus sur les usages du « mmm » dans un ouvrage à paraître déjà cité, le lexique des questions fondamentales (presque) sans réponse). Ce qui rend le complotiste encore plus sympathique, c'est qu'il ne vocifère pas, ne mouline pas les bras, il n'est pas en colère, pas vindicatif, il est juste triste triste à pleurer, triste jusqu'à l'apnée, de toutes ceshorreurs, de ce monde dans lequelson petit-fils et mes petits enfants vont vivre.

À part ça, le complotiste a le sens de l'humour, il aime bien manger et boire un coup - et il est si gentil, si terriblement et réellement gentil  qu'on ne voudrait surtout pas le décevoir, lui dire que peut-être, seulement peut-être, les horreurs du monde présent et à venir ne sont pas toutes reliées entre elles par les forces d'un Mal central situé entre Beijing et Washington, que, peut-être, seulement peut-être, c'est un peu plus compliqué que ça.

Car le complotiste, sans aucun doute, est sympathique comme le commissaire de Courteline est bon enfant - plus, même, car le commissaire, en vrai, n'est pas si bon enfant que ça, tandis que le complotiste (celui-ci en tout cas) l'est réellement, sympathique.

 

 

Vous voulez participer
à ce Slog,
écrire des commentaires,
partager votre point
de vue ?

S'inscrire à la Newsletter

En indiquant votre adresse mail ci-dessus, vous consentez à recevoir l'actualité des auteurs Versilio par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.
Vous pouvez consulter nos conditions générales d'utilisation et notre politique de confidentialité.